Croyez-vous aux sucres rapides ?

Sucres "rapides" ou "lents" : est-ce scientifique, ou une vieille légende ?

More...

La connaissance libère. 

Au niveau de l’alimentation, les bonnes informations peuvent vous libérer : des kilos en trop, de certains problèmes de santé… et des régimes qui se trompent.

Et les fausses informations font l’inverse : elles vous entravent !

Avez-vous fait le test dans la vidéo ?

Une vieille légende...

D’après la théorie, le sucre blanc et les fruits sont des sucres "rapides", et les féculents sont des "sucres lents".

Cette théorie repose sur la croyance que les petites molécules de glucides : glucose, fructose, saccharose, passent facilement et rapidement dans le sang, et qu'elles font donc vite monter le taux de sucre. On les appelle des sucres "rapides".

À l’inverse, elle estime que les grandes chaînes d’amidon doivent mettre du temps pour être découpées par la digestion. Alors, elles arrivent progressivement dans le sang, avec du retard et un taux de sucre modéré. Ce sont les sucres "lents"…

C’est très logique et facile à comprendre...

Mais le problème, c’est que c’est complètement faux !

On sait que c’est faux depuis des décennies, depuis que les scientifiques ont commencé à vérifier cette théorie. Ils ont donné différents aliments glucidiques à des personnes, et ensuite ils ont mesuré l’évolution de leur taux de sucre dans le sang. Ils ont constaté que le pic maximum de la courbe se produisait toujours au même moment, au bout d’une demi-heure environ. 

Il n’y a pas un glucide plus rapide ou plus lent que l’autre !

Par contre, ils ont remarqué que le taux de sucre dans le sang montait de façon très différente en fonction des glucides consommés.

Alors, on pourrait penser de nouveau que ce sont les petites molécules des sucres rapides qui montent beaucoup, et les sucres lents seulement un peu… pour que ça reste cohérent avec l’ancienne théorie.

Et bien non, les scientifiques ont constaté que l’augmentation du taux de sucre sanguin n’avait rien à voir non plus avec les sucres rapides ou lents.

Par exemple les frites provoquent une forte augmentation, plus importante que le sucre blanc, qui est au même niveau que le pain blanc, alors que les pommes provoquent seulement une petite augmentation.

Donc, la théorie des sucres rapides et des sucres lents est complètement fausse ! Pourtant, elle est encore largement utilisée, par des diabétiques, par des personnes qui veulent maigrir, ou par des sportifs…

Il vaut mieux commencer à vous débarrasser de cette grande erreur si ça vous intéresse de Vraiment mieux manger.

A quoi ça sert de savoir que c’est faux ? 

Les principales victimes de cette fausse théorie, ce sont les fruits. Si vous effacez de votre esprit l’idée que les fruits sont des sucres rapides, alors cette petite vidéo aura été très utile.

Ne vous privez pas de manger des fruits ! Ce ne sont pas des sucres rapides, parce que les sucres rapides, ça n’existe pas : c’est juste une vieille légende !

L'index glycémique

Si vous avez des connaissances en nutrition, vous vous attendez probablement à ce que je conseille l’index glycémique. Mais ça, c’est une autre histoire, cet indicateur a de gros défauts dont nous reparlerons...

La teneur en glucides

Je vous propose de commencer à regarder la teneur en glucides des aliments. De plus en plus de spécialistes du poids ou de la santé se tournent vers ce critère très simple, surtout si on peut comparer les aliments.

C'est pour ça que nous avons créé un comparateur d'aliments, qui vous permet aussi de calculer les quantités. 

Notre comparateur est en accès libre, testez-le,  vous verrez que c’est étonnant !

Vous ne trouverez un tel comparateur que dans notre site.

Qu'entendez-vous par là ?

La théorie des sucres "rapides ou lents" est encore largement utilisée, dans les magazines "grand public" et par de nombreux professionnels de la santé.

Je dois avouer que ça m'arrive encore quelquefois de dire "sucres rapides" pour décrire les aliments riches en sucres rajoutés !

Mais ce n'est pas une bonne solution, parce que cette fausse théorie participe au fait que la question des glucides est un vrai sac de nœuds, alors que sa connaissance précise est très importante, en particulier en cas d'excès de poids, de diabète ou pour les sportifs...

C'est parfois possible de signaler diplomatiquement aux personnes qui l'utilisent encore que cette théorie est fausse. C'est un service à leur rendre, et c'est toujours utile de lutter contre les fausses informations.

Vous pouvez par exemple leur poser la question : 

Sucres rapides ou lents : qu'entendez-vous par là ? 

Ça leur permettra de réévaluer leur façon de choisir des glucides.

Je joins ci-dessous un rapport d'experts pour éliminer tous les doutes.

 LE RAPPORT DE L'AFSSA

Vous pouvez aussi partager cet article, ou leur transmettre les coordonnées par mail : https://www.mieuxmanger.fr/sucres-rapides-et-lents/

Partager ceci :

Rédiger un commentaire

Veuillez vous connecter pour commenter
  S’abonner  
Notifier de